"Le cabinet d'avocat" - Roman d'affaires

20-08-2019

Suspens et finances à tirer au clair dans le roman « Le verdict du plomb » de Michael Connelly. Deux pages résument comment marche économiquement le cabinet. Votre compte est bon : vous avez les éléments pour établir le plan d’affaire du cabinet.


Dès qu’elle eut rassemblé les affaires en cours et déposé les dossiers devant moi, Lorna était passée aux livres de comptes – seule chose qui avait sans doute autant d’importance que le planning. Ils devaient en effet nous dire de quelles sommes disposait le cabinet. Et nous donner une idée de la manière dont Jerry Vincent menait sa barque.

- Bonne nouvelle côté financier, dit Lorna. Il y a cent vingt-neuf mille dollars d’avances des clients.

Je poussai un sifflement. Ca faisait beaucoup de liquide perçu en acompte.

- Que tout soit à l’envers s’explique, dit-elle en enregistrant ma surprise. Il vient juste de recevoir un chèque de cent mille dollars de Walter Elliot. Il l’a déposé à la banque vendredi pour encaissement.

- Le procès Elliot doit commencer jeudi prochain, dis-je. Vincent a pris les cent mille dollars d’emblée !

(texte complet disponible pour se préparer au BUSINESS GAME « RESULTAT »)