Les patrons de l'APM Lyon-Beaujolais en mode COVID

11-09-2020
Le Team building "A la recherche de mon opposé", donné en unité de lieu avec des participants masqués et très éloignés les uns des autres a reçu l'évaluation de 3,4/5. Avec les masques bâillonnant et l'éloignement, les participants ne s'entendent pas bien d'un bout à l'autre de la salle et les échanges s'estompent au fil des heures.

Les commentaires ajoutés :

Antoine PIRIO: Il serait intéressant de plus mettre en avant les relations entre opposés, c'est ce qui fait la particularité de ce test par rapport à d'autres. Une utilisation sur des cas pratiques en binôme permettrait de donner du rythme.

Bertrand HONEGGER: Intéressant, cela aurait mérité d'être un peu plus vivant. Mais le contexte actuel n'est pas optimum.

Catherine PIGEON: Expert fort sympathique et généreux. Outils pertinents et intéressants. Présentation verticale avec beaucoup (trop) d'exemples personnels et des redites d'explication sur des principes aisément assimilables pour un public de chefs d'entreprise. J'aurais aimé une présentation plus synthétique, qui aurait gagné en dynamisme et aurait permis, avec le temps gagné, une interactivité, quasiment absente en l'état, et qui m'a manqué.

Christophe BAMET Très intéressant, ravi de repartir avec des outils tels que ceux-ci.

Damien LEBLOND: Merci Michel de ta confiance. Mettre à disposition les outils, c'est super ! Il me semble qu'il y a deux axes d'amélioration. 1. Poser en début de séance les sous-jacents théoriques, reprendre un peu les concepts de performance collective, les différentes familles d'outils, etc.. Les limites des outils… pour poser le décor. 2. Sur la forme, alors que le sujet se prête bien à des interactions, le format descendant, un brun "professoral", ne nous a pas permis de pleinement profiter de l'expertise. Dommage !

Daniel HUMBERT: Il serait intéressant de migrer les différents contenus et tests sur des applications disponibles sous mobiles (genre sondages sous Zoom…).

Dominique LEGRAND: Le résultat de la journée est génial pour moi, surtout d'avoir eu les XLS qui fonctionnent pour nos proches. Je n'ai pas mis la note maximale car j'ai trouvé parfois le rythme trop lent, avec des messages importants mais trop reformulés. On the other hand, le PPT me semble-t-il n'a pas été passé à 100%, avec plus d'anecdotes, plus d'infos ? Donc un réglage au niveau du rythme ? La première heure a été particulièrement lente. Peu de ne pas en avoir assez sous le pied pour tenir les 6 heures ??? Allons, allons, que nenni, donc… plus de rythme et ce sera au top, Un rétro planning linéaire 1h = 1 message fort. 

Fabrice VACHERON: Expertise très pointue et plutôt bien opérationnelle. Un nouvelle idée de la composition des équipes qui est très percutante. Inspirant.

François BUCHET: Il y avait quelques éléments intéressants, mais j'ai trouvé la méthode trop manichéenne. Le fait que cette méthode ne fonctionne qu'en France ou en Belgique francophone ne contribue pas à renforcer sa crédibilité. Sur l'animation, j'ai trouvé que cette expertise ne se prêtait pas à une journée d'intervention avec beaucoup de redites et de redondances. Je partage la déception sur l'absence de travail en groupe.

Frédéric RENAUD: Comme il maîtrise parfaitement les concepts, mais que parfois ce sont des éléments nouveaux pour nous, il pourrait être bon de les reposer en cours d'exposé. Forcément très utile !

Jean MAES: Trop long, trop professoral, trop magistral: du coup, le rythme de la séance est trop faible, ce qui est dommage car les deux outils proposés sont simples et probablement facile à utiliser. Nul doute que l'étude derrière est sérieuse et documentée, mais ce n'est pas la peine de le répéter à l'envi tout le long de la journée. Connaître comment l'étude est faite est intéressant et suffirait à la compréhension. Je pense essayer de l'appliquer avec mon Comité de Pilotage, en particulier pour lever certaines incompréhensions avec un de mes cadres.

Nadège LABORDE: Méthode sérieuse et fouillée. Merci de votre confiance en partageant les décodages. Par contre, il me semble que les explications et illustrations (nécessaires) pourraient être moins longues et permettre par exemple ensuite des simulations de complémentarités de nos profils.

Pierre-Antoine GUALINO: Les opposés sont nécessaires, les attelages trop homogènes ne sont pas les plus efficaces. Il faut les identifier pour faire baisser les tensions et optimiser le fonctionnement des équipes.